L’industrie du jeu vidéo devient un acteur majeur de l’économie au Canada

Au Canada, l’industrie du jeu vidéo arrive presque au même niveau que l’industrie du cinéma et s’annonce comme un acteur important de l’économie.

D’après l’Association du logiciel et du divertissement, le secteur du jeu vidéo a investi 2.36 milliards USD l’année dernière. Cela équivaut à une hausse d’environ 50% en seulement une année. Un tel chiffre est comparable à celui dépensé par l’industrie cinématographique canadienne (2.67 milliards USD).

Toutefois, les observateurs constatent que les dépenses faites pour produire des jeux vidéo n’arrivent même pas à la moitié de celles de l’industrie cinématographique et télévisuelle en considérant les studios hollywoodiens et les sociétés étrangères. Selon certaines études, le secteur du jeu vidéo totalise 20 400 salariés au Canada avec un salaire moyen de 71 300 USD/an et un âge moyen de 31 ans.

En général, on compte 472 studios de productions dans le pays contre 143 seulement en 2013. Cela dit, ce sont surtout les grands studios qui possèdent un plus grand nombre de salariés : Activision Blizzard, Ubisoft et Electronic Arts.

Au Canada, c’est spécialement au Québec que sont rassemblés les plus grands éditeurs de jeu avec 10 850 salariés et une dépense de 1.14 milliard USD. Après, on retrouve la Colombie-Britannique et l’Ontario. En matière de jeux, les studios canadiens ont produit des jeux très célèbres comme Dragon Âge : Inquisition (Bioware), Assassin’s Creed Syndicate (Ubisoft) ou Dead Rising 3 (Capcom).

Actuellement, les jeux mobiles constituent 31% des revenus des éditeurs, soit une augmentation de 20% par rapport à 2013. Même si les jeux sur console représentent encore 35% des revenus, on constate que les consommateurs se délaissent progressivement d’eux. Par contre, la vente de jeux pour ordinateur reste stable.

  • tags

Related Posts